Dans l’histoire, les femmes ont souvent été considérées comme inférieures aux hommes. Par contre, il y a toujours eu des femmes qui ont lutté pour changer les choses. On les appelle des féministes. Ainsi, être « féministe » c’est vouloir tout simplement que les femmes aient les mêmes droits que les hommes.

Alors en 2017, pourquoi doit-on encore lutter pour améliorer les conditions de vie des femmes ?

  • Parce que les femmes détiennent seulement 13 % des postes de haute direction et 21,6 % des sièges aux C.A. de grandes entreprises ;
  • Parce que les femmes représentaient en 2014 près de 80% de toutes les victimes d’infractions contre la personne commises dans un contexte conjugal au Québec ;
  • Parce que 100 % sont des victimes d’homicide et 97,2 % d’une agression sexuelle dans un contexte conjugal étaient des femmes;
  • Parce que 1200 femmes autochtones ont été portées disparues ou assassinées au cours des 30 dernières années ;
  • Parce que près de 6 femmes sur 10 gagnent moins de 15 $ de l’heure ;
  • Parce qu’à travail égal, les femmes ont encore des salaires inférieurs : soit près de 27 % de moins, ETC.

Ailleurs dans le monde

Iran : Face à la loi, la parole d’une femme vaut la moitié de celle d’un homme.

Sénégal : Même violées, les femmes n’ont pas le droit d’avorter.

Pakistan : 70 % des filles sont mariées avant d’avoir 18 ans.

Afganistan : 90 % des filles ne savent ni lire ni écrire.

Somalie : Presque toutes les femmes (98 %) ont subi des mutilations génitales.

Arabie Saoudite : Les femmes n’ont pas le droit de conduire ou de monter sur un vélo.

Sierra Leone : 1360 femmes meurent pour chaque tranche de 100 000 naissances.

Source : Lettres en main. Le féminisme & Journal La Presse. Pour jeunes seulement. Ça s’explique ! Le 8 mars.