La violence conjugale est souvent associée au couple hétérosexuel. Mais quand est-il des couples homosexuels, vivent-ils la même chose ?

Tout d’abord, la violence dans n’importe quel couple se définit comme une prise de pouvoir d’un des partenaires afin de dominer l’autre.

Ensuite, selon certaines études qui comparent les couples hétérosexuels et homosexuels, il apparait que la violence dans les couples homosexuels est deux fois plus fréquente que dans les couples hétéroseuxels. D’autres études démontrent que le pourcentage de violence est le même, soit 1 couple sur 5.

La majorité des études s’entendent pour dire que la violence entre partenaires chez les couples homosexuels est devenue le troisième problème de santé en importance chez les gays et lesbiennes et ce, après le sida et l’abus d’alcool et de substances psychotropes.

Enfin, on retrouve dans chaque « types » de couple les principales composantes de la violence conjugale, soit les formes, le cycle, l’escalade, etc. Par contre, les victimes homosexuelles doivent surmonter des difficultés supplémentaires, telles l’isolement, le manque de service, la demande d’aide qui signifie souvent le coming out, les menaces de dévoiler l’orientation sexuelle de la victime, etc.

Source : Dominique Plasman. La violence dans les couples homosexuels. 1e partie FPS 2010.