Témoignages

C'était quand on a déconfiné et qu'on avait enfin le droit d'aller voir nos proches à l'extérieur. J’ai suggéré d’aller voir ma sœur dans sa cour. Tout de suite, ça a été l’orage, les regards de mépris, les soupirs découragés… comme si j’étais vraiment irresponsable de penser faire ça. On est pas allé finalement.

Femme  |  24 ans

NON. Nous te recommandons toutefois de te rendre à l’hôpital en cas de violence physique et ce, afin que tu sois soignée et qu’il y ait constatation de tes blessures. En effet, si un jour tu décides de demander à la Cour un interdit de contact pour violence conjugale, ces informations te seront utiles.

Est-ce que je vais être obligée de porter plainte ?

NON. En tout temps, tu es libre de retourner avec ton conjoint. Tu ne seras jamais jugée dans ta décision.

Est-ce que je vais être obligée de quitter mon conjoint ?

OUI. Notre mission est d’aider et d’héberger les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. Par violence conjugale, nous entendons la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit physique, psychologique, sexuelle, économique, sociale et verbale.

Est-ce que je peux être hébergée à L’Accueil pour Elle même si mon conjoint ne m’a jamais frappée ?

Questions fréquentes

Reconnaître la violence

En tant qu’intervenante, ça rendrait notre travail plus facile si on pouvait remettre aux femmes un portrait détaillé de l’homme violent ou si on pouvait le lire dans leur visage. Mais ça ne marche malheureusement pas comme ça, on ne peut pas prédire qu’un homme va avoir, dans notre relation amoureuse, des comportements violents ou non, car personne n’est à l’abri d’en avoir.

En tant qu’intervenante, ça rendrait notre travail plus facile si on pouvait remettre aux femmes un portrait détaillé de l’homme violent ou si on pouvait le lire dans leur visage. Mais ça ne marche malheureusement pas comme ça, on ne peut pas prédire qu’un homme va avoir, dans notre relation amoureuse, des comportements violents ou non, car personne n’est à l’abri d’en avoir.


Par contre, au début d’une relation amoureuse, certains critères peuvent nous amener à nous questionner :


Si ton partenaire…

  • Refuse de se faire dire « Non »;

  • Exerce du contrôle sur l’argent, sur ta tenue vestimentaire, sur tes fréquentations ou tes décisions ;

  • Change d’humeur rapidement s’il est contrarié ;

  • Exprime ses frustrations d’une manière violente ;

  • Refuse de reconnaitre que ses comportements sont violents ;

  • Utilise les menaces, le chantage, la manipulation, les reproches et les obligations ;

  • A une image négative de toi ou des femmes en général ;

  • Surveille constamment tes faits et gestes ou demande à quelqu’un de le faire à sa place ;

  • A un passé de mauvaises relations avec les femmes et accuse celles-ci d’en être les seules  responsables ;

  • Donne raison aux autres hommes qui violentent leur conjointe en leur trouvant des excuses, ETC.

Portrait de la victime et de l’agresseur

Urgence 24/7

1/3

Que ce soit pour toi-même ou quelqu'un de ton entourage, nous sommes là pour t'aider.