Témoignages

C'était quand on a déconfiné et qu'on avait enfin le droit d'aller voir nos proches à l'extérieur. J’ai suggéré d’aller voir ma sœur dans sa cour. Tout de suite, ça a été l’orage, les regards de mépris, les soupirs découragés… comme si j’étais vraiment irresponsable de penser faire ça. On est pas allé finalement.

Femme  |  24 ans

NON. Nous te recommandons toutefois de te rendre à l’hôpital en cas de violence physique et ce, afin que tu sois soignée et qu’il y ait constatation de tes blessures. En effet, si un jour tu décides de demander à la Cour un interdit de contact pour violence conjugale, ces informations te seront utiles.

Est-ce que je vais être obligée de porter plainte ?

NON. En tout temps, tu es libre de retourner avec ton conjoint. Tu ne seras jamais jugée dans ta décision.

Est-ce que je vais être obligée de quitter mon conjoint ?

OUI. Notre mission est d’aider et d’héberger les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. Par violence conjugale, nous entendons la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit physique, psychologique, sexuelle, économique, sociale et verbale.

Est-ce que je peux être hébergée à L’Accueil pour Elle même si mon conjoint ne m’a jamais frappée ?

Questions fréquentes

Les conséquences de la violence conjugale

Par violence conjugale, nous entendons la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit verbale, psychologique, physique, sexuelle, sociale ou économique.

Les agressions et le climat de tension et de peur dans lequel les femmes  victimes de violence conjugale  et leurs enfants doivent vivre ont une incidence majeure sur leur santé et sont à l’origine de troubles variés.

Par violence conjugale, nous entendons la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit verbale, psychologique, physique, sexuelle, sociale ou économique.


Les agressions et le climat de tension et de peur dans lequel les femmes  victimes de violence conjugale  et leurs enfants doivent vivre ont une incidence majeure sur leur santé et sont à l’origine de troubles variés.


Pour les femmes, les conséquences peuvent être les suivantes :

  • Une dépression;

  • Une faible estime de soi;

  • Une faible confiance en soi;

  • Des troubles anxieux;

  • De la culpabilité;

  • De l’alcoolisme et/ou de la toxicomanie;

  • Du stress post-traumatique;

  • Des idées suicidaires;

  • Une consultation en santé mentale et/ou l’hospitalisation en psychiatrie, etc.

Ce sont des conséquences de la violence conjugale que peuvent vivre les femmes et qui peuvent affecter leur santé mentale.

  • Des problèmes chroniques de santé physique;

  • Des symptômes cardiaques et des douleurs thoraciques;

  • De l’hypertension;

  • Des blessures physiques diverses;

  • Des troubles du sommeil;

  • Des troubles de l’alimentation et gastro-intestinaux;

  • Des allergies et affections cutanées;

  • De l ’asthme et des bronchites, etc.

Ce sont également des conséquences de la violence conjugale sur la santé physique des femmes.


Les enfants peuvent aussi souffrir de troubles du sommeil, psychosomatiques ou anxieux,  de retards de croissance et de problèmes d’apprentissage scolaire. Ils peuvent aussi devenir plus agressifs, abuser de l’alcool ou des drogues, se replier sur eux-mêmes et/ou avoir des idées suicidaires.


Source : AVIS – SÉCURITÉ – Agir sur la Violence en Informant et Sensibilisant : Guide d’animation et de formation. L’Alliance gaspésienne des maisons d’aide et d’hébergement et Centre de recherche interdisciplinaires sur la violence familiale et la violence faite aux femmes, février 2007.


Nous vous invitons à visiter le site Internet de l’Alliance gaspésienne des maisons d’aide et d’hébergement à l’adresse suivante : http://www.alliancegaspesienne.com/

Les conséquences de la violence

Urgence 24/7

1/3

Que ce soit pour toi-même ou quelqu'un de ton entourage, nous sommes là pour t'aider.