Témoignages

C'était quand on a déconfiné et qu'on avait enfin le droit d'aller voir nos proches à l'extérieur. J’ai suggéré d’aller voir ma sœur dans sa cour. Tout de suite, ça a été l’orage, les regards de mépris, les soupirs découragés… comme si j’étais vraiment irresponsable de penser faire ça. On est pas allé finalement.

Femme  |  24 ans

NON. Nous te recommandons toutefois de te rendre à l’hôpital en cas de violence physique et ce, afin que tu sois soignée et qu’il y ait constatation de tes blessures. En effet, si un jour tu décides de demander à la Cour un interdit de contact pour violence conjugale, ces informations te seront utiles.

Est-ce que je vais être obligée de porter plainte ?

NON. En tout temps, tu es libre de retourner avec ton conjoint. Tu ne seras jamais jugée dans ta décision.

Est-ce que je vais être obligée de quitter mon conjoint ?

OUI. Notre mission est d’aider et d’héberger les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. Par violence conjugale, nous entendons la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit physique, psychologique, sexuelle, économique, sociale et verbale.

Est-ce que je peux être hébergée à L’Accueil pour Elle même si mon conjoint ne m’a jamais frappée ?

Questions fréquentes

La violence chez les personnes âgées

Contrairement aux idées préconçues, la violence conjugale a aussi lieu chez les couples âgés (à partir de 60 ans). Il peut toutefois être difficile de la déceler, l’entourage peut ainsi associer les comportements du conjoint à toutes sortes de difficultés liées au vieillissement.

Contrairement aux idées préconçues, la violence conjugale a aussi lieu chez les couples âgés (à partir de 60 ans). Il peut toutefois être difficile de la déceler, l’entourage peut ainsi associer les comportements du conjoint à toutes sortes de difficultés liées au vieillissement.


De plus, les femmes âgées peuvent souvent être gênées de parler de violence, car elles peuvent accorder de l’importance à l’institution du mariage, à la loyauté envers le conjoint, à l’unité familiale ainsi qu’à la religion. Toutes ces raisons peuvent faire en sorte que ces femmes dévoilent plus difficilement une situation de violence conjugale.


Quel que soit l’âge de la victime, la violence reste de la violence, le conjoint peut

  • Chercher à s’emparer des biens de la victime ;

  • Chercher à contrôler ses activités, ses appels, ses contacts avec sa famille et ses amies ;

  • Refuser que sa conjointe soit évaluée ou reçoive des services médicaux ou autres ;

  • Infantiliser sa conjointe et même la dénigrer devant les gens.


En tant que proche, il est important d’aider la victime à reconnaître la violence vécue et à trouver de l’aide. « La confiance en soi est un matériau qui s’use avec l’âge » disait Gilles Vigneault. Assurez-vous que vos proches plus âgés sont en sécurité et n’hésitez pas à leur venir en aide au besoin.


SOURCE : 

http://www.canalvie.com/sante-beaute/sante/prevention-et-maladies/la-violence-envers-les-aines-1.1294882 

http://www.deconnivence.ca/venir-en-aide/personne-agee-violence-conjugale


Divers

Urgence 24/7

1/3

Que ce soit pour toi-même ou quelqu'un de ton entourage, nous sommes là pour t'aider.